La frappe de balle

II est extrêmement important de frapper la balle avec la  partie de la raquette qui convient le mieux, c’est-à-dire le cordage OU tamis, et plus particulièrement, le centre du cordage. C’est la partie qui possède le plus d’élasticité et qui procurera au joueur le meilleur contrôle de la balle.

La frappe de la balle hors du centre fera tourner la raquette dans la main du joueur, ce qui réduira le contrôle de la balle et, si cela se produit fréquemment, pourra provoquer des ampoules ou une blessure du bras. Les joueurs de tennis s’assurent qu’ils frappent toujours la balle au bon endroit en regardant la balle jusqu’au moment de l’impact sur les cordes.

Lorsque l’on joue au tennis, on éprouve la tentation de cesser de regarder la balle juste avant de la frapper. On a l’impression qu’en regardant dans la direction ou l’on veut envoyer la balle, on peut la forcer à y aller. Malheureusement les balles de tennis sont plus sensibles au centrage de l’impact, qu’elles ne le sont au pouvoir de la volonté… par conséquent on évitera la méthode du « frappe et espère pour le mieux ».

Exercez-vous à regarder la balle en numérotant les balles d’une boite de un à six. Les chiffres devront être grands et nets. Demandez à un ami de se tenir près du filet et de vous lancer des balles. Vous devez les renvoyer en donnant à haute voix le numéro de la balle que vous frappez.

Lorsque vous frappez une balle après rebond, il est important, non seulement de frapper la balle avec le centre de la raquette, mais de la frapper a la hauteur convenable ; après rebond, celle-ci se situe entre la taille et Ie genou. En règle générale la balle aura atteint Ie sommet de son rebond et redescendra pour le second rebond. Quelques champions frappent la balle avant qu’elle n’ait atteint le sommet du rebond, ce qui leur donne un avantage d’une fraction de de seconde sur leur adversaire. On appelle cette méthode « prendre une balle au rebond » ou « prendre la balle dans la montée », mais cela demande une habileté considérable et le débutant évitera de l’essayer.

Vous découvrirez rapidement que la hauteur à laquelle une balle rebondit peut varier considérablement selon la surface du terrain (il est « dur » ou « souple »), l’état de la balle, la façon dont elle a été frappée, et les conditions atmosphériques. Si la balle rebondit à la hauteur de la poitrine ou même de la tête, reculez un peu pour permettre à la balle de redescendre à une hauteur qui vous permette de bien frapper votre coup.

Jusqu’ici nous avons considéré les yeux, qui regardent la balle, et le bras qui tient la raquette. Mais tout le corps est utilisé pour jouer au tennis. Vos jambes vous portent vers la balle, vos pieds doivent vous donner la meilleure position, vos genoux se plient lorsque vous jouez un coup après rebond ou une volée, et le mouvement de vos épaules et de vos hanches donne de la force à vos coups.

Avant de détailler les différents coups, il est important de savoir ce qu’il faut faire lorsque l’on attend un coup. Si vous avez frappe la halle et que vous attendez qu’elle revienne, ou si vous attendez simplement que la balle soit mise en jeu, vous devrez vous tenir en position d’attente, également appelée position prêt. Tenez votre corps perpendiculaire au filet, vos pieds écartés à la verticale de vos épaules. Vos genoux sont légèrement fléchis et votre dos à peine arqué.

Vous tenez fermement votre raquette, la tête de la raquette inclinée à la hauteur de la poitrine et légèrement soutenue au cœur par l’autre main. Dans cette position, vous êtes le mieux placé pour vous déplacer et frapper votre prochain coup. Mais souvenez-vous : dès que vous avez joué la balle, reprenez la position d’attente.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *